Archimedia, 1er groupe des médias du bâtiment au Maroc

Hammam d'Aghmat,Les découvertes se poursuivent…
Jeudi, 03 Mars 2011 11:37

Hammam d'Aghmat,Les découvertes se poursuivent…

Les fouilles archéologiques se sont poursuivies au hammam d'Aghmat durant le mois de juin dernier. Elles ont permis d'approfondir le travail de la mission maroco-américaine et d'élargir le champ de son travail. Elles ont dévoilé une page glorieuse de l'histoire datée du 10e Siècle de la première capitale du Sud et démontré un savoir faire architectural et artisanal exceptionnel.

 

La troisième mission de fouille du hammam d'Aghmat, qui a eu lieu du 4 au 22 juin 2007, s'est fixée pour objectif de continuer le processus de fouille vers le sud du bâtiment du hammam pour découvrir ses dépendances. Pour mieux cerner le contexte environnant de l'édifice, une prospection magnétique et par pénétration radar a été programmée.

Une majestueuse salle de repos

Sur le côté sud du hammam, se tient un bâtiment presque indépendant de la structure voûtée de ce dernier. Il s'agit d'une salle de repos, destinée à l'accueil et au déshabillage des clients. Elle se présente sous forme d'une cour centrale à ciel couvert, entourée de galeries sur les quatre côtés, et dallée de briques cuites disposées en chevrons. Les côtés est et ouest abritent des banquettes en maçonnerie destinées au repos des corps éprouvés par la chaleur et la fatigue. Le centre de la cour est agrémenté d'une superbe et parfaite vasque octogonale.

L’octogone est une forme géométrique omniprésente dans l'architecture islamique (mosquées, fontaines, jardins...), qui symbolise le passage du carré au cercle, c’est-à-dire de la Terre, avec ses quatre points cardinaux, au Ciel, espace unique et infini. Il ne faut donc pas résumer cette forme à une simple superposition de deux carrés, car elle dégage une symbolique riche en représentations religieuses et astrologiques.

L'ensemble hydraulique

Au cours de la précédente mission, nous avions découvert une canalisation médiévale alimentant en eau potable le hammam et d'autres bâtiments environnants. Continuer son dégagement cette année, nous a permis de dévoiler une pièce d'un puzzle encore en construction. En effet, cette canalisation, orientée nord-sud, fait partie d'un réseau complexe et performant, permettant d'alimenter la ville et chacun de ses bâtiments en eau potable. Dans sa partie nord, elle est divisée en deux branches dont l'une se dirige vers la vasque octogonale et l'autre vers l'intérieur du hammam.

La datation précise

Avec le sondage effectué à l'intérieur de la salle froide du bâtiment, nous avons prouvé sa profondeur historique : quatre sols ont été mis au jour sous le sol d'occupation actuel.

En outre, cette démarche nous a permis de collecter des éléments carboniques afin de pouvoir dater par carbone 14 les différents niveaux du hammam. En effet, son niveau de construction originel date du 10e siècle, et la dernière tranche de la fin du 14e siècle.

Ainsi, le hammam correspond à une étape glorieuse de la ville d'Aghmat, à savoir le moment où elle jouissait encore de son rôle de capitale régionale, plus d'un siècle et demi avant la fondation de Marrakech.

Elargir le contexte

Pour placer le hammam dans son contexte urbain, la compréhension de ce qui l'entoure s'avère de plus en plus nécessaire. Au vu des moyens et du temps qui sont les nôtres, il est impossible de procéder uniquement par la fouille. C'est pour cette raison que nous avons programmé une prospection magnétique et par pénétration radar, capable de détecter les structures enfouies à plusieurs mètres du sol actuel. Cette méthode économique a permis de dessiner la trame des bâtiments et des espaces qui entourent l'édifice du hammam. Une carte est aujourd'hui en cours de réalisation et saura orienter les travaux des fouilles ultérieures.

Abdellah Fili

  Enseignant chercheur, archéologue

 

 

Architecture bancaire : la clarté au rendez-vous !

  Les banques marocaines n’ont pas toujours été soucieuses de l’image qu’elles communiquaient aux citoyens. De l’établis...
Lire la suite
 
Video
Bannière

<< >>

sondages
Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 
Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 
Coffrage : Fenie Brossette et Condor consolident leur partenariat

  A l’occasion de la consolidation du partenariat entre Fenie Brossette et Condor, groupe italien spécialisé dans les solutions...
 
cevisama
eac
intermat
kerix
lire-kalpin
logo-onigt
logo-scopalto
logo_confort
piscine-expo
smartcityexpo
surface
 

Psychopathologie politique d’une société schizophrène. Par Mustapha Saha.

Le peuple marocain se distingue, depuis toujours, par son intelligence modé...
Lire la suite
 
Claude parent n’est plus, La fonction oblique a pris la tangente

Au lendemain de son 93e anniversaire, samedi 28 février 2016, « l’oncle ...
Lire la suite
 
Numerique et communication politique

La Révolution numérique tisse irrémédiablement une nouvelle société tr...
Lire la suite
 

Toutes les chroniques

sondages
La règlementation thermique des constructions au Maroc ( RTCM) est-elle facilement applicable ?
 
 

Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 

Plus d'interviews

Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 

Plus des dossiers

 
 
Copyright © 2016 Archimedia Groupe - site web officiel. Tous droits réservés.