Archimedia, 1er groupe des médias du bâtiment au Maroc

L’orangeraie du Souissi – Rabat : nature et lumière au cœur du projet
Mercredi, 09 Mars 2016 10:08

orangeraie-souissi

 

 

 

Dans le cadre du nouveau plan d’aménagement de Rabat et sa région, développé par l’APUR (Atelier Parisien d’Urbanisme), l’Agence Urbaine de Rabat lance la réhabilitation de 250 hectares dans le quartier Souissi, l’une des rares communes de la capitale à disposer, encore, de ressources foncières. Le quartier gagne en hauteur, passant alors à R+5, R+7 et R+10. Les vergers de mandariniers du domaine agricole voisin (Dar Essalam) ont suggéré son nom à cet élégant projet lancé par Cara Développement.


Au sein de la nouvelle zone d’aménagement intégrée de Dar Essalam et au cœur du prestigieux quartier résidentiel Souissi, l’Orangeraie du Souissi se développe sous forme de quatre îlots au cœur verdoyant. Cette résidence construite loin des nuisances et de la pollution de la ville, dans un environnement naturel préservé, s’accorde à la volonté de la capitale de se définir comme « ville verte ». Les végétaux existants conservés dans les espaces paysagers en cœur d’îlot et dans le parc attenant, témoignent de l’activité de cet ancien domaine arboricole : mandariniers, avocatiers et alignements de filaos sont les témoins impassibles et silencieux des changements qui opèrent en ces lieux.


La parcelle qui abrite le projet est située dans la partie est du domaine. D’une surface de plus de 3 hectares, elle accueille 307 logements déployés sur quatre résidences regroupées en deux lots. Une coulée verte centrale, offrant un accès piéton aux bâtiments, structure et traverse le projet du nord au sud, débouchant sur des vergers maintenus en exploitation.
Les façades du projet sont nettes et graphiques. Des joints creux filants soulignent l’horizontalité des dalles, permettant une lecture des espaces intérieurs depuis l’extérieur. À première vue, sobriété et rationalité sont les maîtres-mots de cette résidence évocatrice, de par son langage architectural (toitures terrasses, lignes horizontales, débords de toitures et de dalles), d’une réminiscence de l’architecture moderne. La blancheur des enduits tranche avec les menuiseries en aluminium sombres.
Un revêtement couleur ocre apporte chaleur et texture à cet ensemble sobre et contemporain. Cette carapace de céramique vient revêtir partiellement les façades, habillant tantôt un panneau, tantôt un volume, ainsi que tous les rez-de-chaussée de la résidence. Cette double peau ventilée en carreaux de céramique autonettoyants, aux qualités isolantes thermiques et acoustiques, est clipsée sur une structure légère en aluminium. Outre ses propriétés autonettoyantes et antibactériennes, elle est résistante aux UV, et a la capacité de décomposer les gaz d’échappement (1000 m2 de cette façade de céramique nettoie l’air aussi efficacement que 70 arbres à feuilles caduques).


La volonté de Jamal Lamiri Alaoui est d’offrir des unités habitables au confort optimal : l’accent est mis sur un apport généreux de lumière naturelle (grandes baies vitrées, garde-corps en verre, tous les appartements sont traversants), le confort acoustique et thermique (double cloisons avec isolation en laine de verre, film acoustique au niveau des sols, double vitrage, cheminées), et le choix d’une double peau ventilée en matériau durable.
L’architecte instaure un dialogue entre le bâti et son environnement à travers une architecture contextuelle et poreuse, propice (un climat doux et tempéré aidant) à une vie à l’extérieur, à l’abri du rayonnement solaire: loggias, vérandas, terrasse en retrait, auvents parasols, sont autant de dispositifs permettant une expérience agréable en plein air, en harmonie avec l’environnement direct (respect de l’existant, harmonisation de l’architecture avec les lieux) et global (matériaux durables, maîtrise des déperditions de chaleur par l’isolation, chauffage partiel au feu de bois, pompes à chaleur réversibles).


Bien que rationnel en apparence, une importance et une sensibilité particulière sont apportées à l’expérience sensorielle du projet : le regard est happé vers l’extérieur, pour se perdre dans les feuillages frissonnants des arbres fruitiers, donnant au spectateur le ton des saisons : les petits agrumes oranges parent aujourd’hui les arbres, annonçant de leur couleur vive le début de l’hiver. Demain, les premières brises printanières apporteront avec elles le doux parfum des premières fleurs de mandariniers…


Architecte : Jamal Lamiri Alaoui
Auteur : Salwa BOUCHAREB
C.photo : Sifeddine EL AMINE

 

Paru dans A+E Architecture et environnement au Maroc #7 - 2016

 

 

Architecture bancaire : la clarté au rendez-vous !

  Les banques marocaines n’ont pas toujours été soucieuses de l’image qu’elles communiquaient aux citoyens. De l’établis...
Lire la suite
 
Video
Bannière

<< >>

sondages
Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 
Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 
Coffrage : Fenie Brossette et Condor consolident leur partenariat

  A l’occasion de la consolidation du partenariat entre Fenie Brossette et Condor, groupe italien spécialisé dans les solutions...
 
cevisama
eac
intermat
kerix
lire-kalpin
logo-onigt
logo-scopalto
logo_confort
piscine-expo
smartcityexpo
surface
 

Psychopathologie politique d’une société schizophrène. Par Mustapha Saha.

Le peuple marocain se distingue, depuis toujours, par son intelligence modé...
Lire la suite
 
Claude parent n’est plus, La fonction oblique a pris la tangente

Au lendemain de son 93e anniversaire, samedi 28 février 2016, « l’oncle ...
Lire la suite
 
Numerique et communication politique

La Révolution numérique tisse irrémédiablement une nouvelle société tr...
Lire la suite
 

Toutes les chroniques

sondages
La règlementation thermique des constructions au Maroc ( RTCM) est-elle facilement applicable ?
 
 

Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 

Plus d'interviews

Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 

Plus des dossiers

 
 
Copyright © 2016 Archimedia Groupe - site web officiel. Tous droits réservés.