Archimedia, 1er groupe des médias du bâtiment au Maroc

Siège de la CAC – Casablanca, clarté constructive, limpidité formelle
Mercredi, 09 Mars 2016 10:18

siege-cac.jpg

 

 

 

Distributeur exclusif des marques Volkswagen, Audi, Skoda et Porsche depuis 1954, la Centrale Automobile Chérifienne (CAC) vient tout juste de s’offrir un siège au luxe discret. Ce dernier se trouve le long du boulevard Moulay Slimane où se succèdent quelques bâtiments du patrimoine architectural industriel casablancais, laissés à l’abandon et témoins de la « Belle Epoque » du quartier des Roches Noires.


Sur le boulevard Moulay Slimane en direction de Zenata, se présentent, en enfilade, quatre bâtiments contemporains à l’architecture singulière: le siège de la CAC, suivi du showroom Audi, puis le showroom Volkswagen et enfin le showroom Porsche : des marques distribuées par la Centrale Automobile Chérifienne (CAC), et autant de bâtiments réalisés par l’architecte Fayçal Sentissi. Chacune de ces architectures est une unité singulière qui incarne l’esprit de l’entité qu’elle représente.
La tête de file de ces quatre bâtiments (mais le dernier livré) est le siège social de la CAC. C’est à première vue une boîte en verre de deux étages, posée sur une dalle longiligne de dentelle métallique, en prolongement du showroom Audi. Le parement en aluminium ondulé et perforé en nid d’abeille habillant le showroom Audi - et par continuité la « dalle » sur laquelle est posée cette boîte cristalline - contraste avec la double peau transparente et limpide, en verre clair des bureaux de la CAC.
De part et d’autre de la dalle, en partie supérieure de ce volume horizontal, les deux bâtiments se font face et se répondent avec une simplicité désarmante. L’un en métal, mat, perforé, texturé; l’autre lisse, miroitant, et tout en transparence.


Côté boulevard, passée la double rangée de stationnements puis une voie de circulation, plus haute, pavée au sol de nids d’abeilles en ciment engazonnés rappelant la résille métallique, l’entrée des bureaux de la CAC est anonyme et discrète, presque dérobée. Elle se fait au rez-de-chaussée via une porte coulissante en verre, à travers un petit sas longiligne tout habillé de miroirs, comprenant sur la gauche un petit pupitre d’accueil et donnant, à droite, accès aux étages supérieurs par des ascenseurs.
Les locaux à l’étage sont, sans surprise, baignés de lumière, diffusée par les revêtements muraux blancs brillants et les cloisons de verre tantôt transparent, tantôt translucide. Au premier étage, qui comprend les bureaux des différents services et des différentes marques automobiles, les revêtements de sol sont en carreaux gris, et gris clair pour les circulations. Au second étage, plus prestigieux, la direction voit le sol de ses bureaux habillé de parquet, et les circulations de gris anthracite.


Les poteaux structurels sont en recul, libérant ainsi la double façade de verre. L’utilisation de la double peau a été motivée par une volonté de s’inscrire dans une démarche éco-durable d’une part, et pour un confort au quotidien des utilisateurs d’autre part. Ainsi, l’emploi de vitrages teintés, de stores enrouleurs blancs, ainsi que le recours à une double peau ventilée naturellement, permet une régulation thermique (et donc une économie énergétique en termes de chauffage et de climatisation) ainsi qu’une isolation acoustique par rapport aux bruits de circulation du boulevard (effet de cage à son).
Le plan rectangulaire est distribué de manière simple d’un étage à l’autre, avec un alignement des bureaux sur le pourtour de ce premier, desservis par une circulation dégageant au centre un bloc comprenant la cafétéria, les sanitaires et les archives.
L’espace cafétéria est - au premier comme au second étage - entièrement vitré. Une partie de la cafétéria du premier est en double hauteur, formant un patio vitré permettant à ces deux espaces de détente de bénéficier d’une lumière zénithale, ainsi que d’un mur végétal en partie haute. Une tranche du couloir de circulation du second étage, soulignée de poutrelle IPN rouge vif, est couverte de dalles de verre sablé permettant encore plus de pénétration de lumière zénithale au niveau de la cafétéria du rez-de-chaussée.


Malgré sa transparence et le contact visuel permanent avec l’extérieur, ce bâtiment se révèle néanmoins être, en son cœur, tourné vers le ciel, à la manière des maisons orientales à patio. La rigueur et la maîtrise technique, formelles, et constructives sont mises au service de la simplicité, de la sobriété et d’une certaine forme de délicatesse, conférant à ce bâtiment force et discrétion.
Le quartier des Roches Noires regroupe des architectures de pointe, d’hier et d’aujourd’hui. La cohabitation de ces architectures de qualité, et ces projets à la pointe de la technologie marquent une certaine renaissance architecturale du quartier.


Architecte : Fayçal SENTISSI
Auteur : Salwa BOUCHAREB
C.photos : Stefano BERCA

 

Paru dans A+E Architecture et environnement au Maroc #7 - 2016

 

 

Architecture bancaire : la clarté au rendez-vous !

  Les banques marocaines n’ont pas toujours été soucieuses de l’image qu’elles communiquaient aux citoyens. De l’établis...
Lire la suite
 
Video
Bannière

<< >>

sondages
Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 
Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 
Coffrage : Fenie Brossette et Condor consolident leur partenariat

  A l’occasion de la consolidation du partenariat entre Fenie Brossette et Condor, groupe italien spécialisé dans les solutions...
 
cevisama
eac
intermat
kerix
lire-kalpin
logo-onigt
logo-scopalto
logo_confort
piscine-expo
smartcityexpo
surface
 

Psychopathologie politique d’une société schizophrène. Par Mustapha Saha.

Le peuple marocain se distingue, depuis toujours, par son intelligence modé...
Lire la suite
 
Claude parent n’est plus, La fonction oblique a pris la tangente

Au lendemain de son 93e anniversaire, samedi 28 février 2016, « l’oncle ...
Lire la suite
 
Numerique et communication politique

La Révolution numérique tisse irrémédiablement une nouvelle société tr...
Lire la suite
 

Toutes les chroniques

sondages
La règlementation thermique des constructions au Maroc ( RTCM) est-elle facilement applicable ?
 
 

Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 

Plus d'interviews

Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 

Plus des dossiers

 
 
Copyright © 2016 Archimedia Groupe - site web officiel. Tous droits réservés.