Archimedia, 1er groupe des médias du bâtiment au Maroc

Fanadik Fès, un nouveau concept de management des sites historiques
Lundi, 25 Avril 2016 14:29

fanadek-fes

 

 

 

Joyaux de l’architecture marocaine, quatre fondouks de la médina de Fès ont retrouvé une seconde vie avec une nouvelle marque baptisée « Fanadik Fès » et un nouveau concept de management des sites historiques. Il s’agit de Chemaïne, Sbteriyine, Barka et Staouniyine.


Ces foundouks ont été restaurés par l’Agence pour le développement et la réhabilitation de la ville de Fès (ADER-Fès) en tant qu’entité d’exécution et maître d´ouvrage délégué, dans le cadre du projet «Artisanat et médina de Fès». Ils datent du XIIIe et XIVe siècle et font partie d’une centaine de foundouks situés tout au long des axes principaux de la médina (Talaa Kbira et Sghira, Ras Cheratine, Nejjarine et Seffah), à proximité des portes de Bab Boujloud, Bab Elguissa, Bab Ftouh et autour de la mosquée Quaraouiyne. Servant autrefois d’hôtels pour les visiteurs de la ville de Fès ainsi que d’entrepôt de marchandises, Chemaïne, Sbitriyine, Barka et Staouniyine seront dédiés à l’artisanat de haute facture pour mettre en valeur le savoir-faire ancestral et l’art artisanal de la médina de Fès. Des services divers, tels que des expositions et de la restauration, sont prévus pour répondre aux attentes des habitants et visiteurs de la médina.


L’objectif, selon le management de l’ADER-Fès, est d’insuffler une nouvelle dynamique socio-économique et culturelle dans un contexte chargé d’histoire et de patrimoine. Il s’agit, en détail, de faire de ces foundouks des bassins créateurs d’emplois et de richesse, booster l’attractivité touristique et surtout créer des activités économiques, lucratives et rentables dont les revenus seront réinjectés dans les opérations de conservation du patrimoine culturel de la médina de Fès. Cette vision répond aux directives de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, qui s’était adressé aux participants à la 23e session du comité du patrimoine mondial le 26 mars 2013 en ces termes « Nous devons cependant insister une nouvelle fois sur la nécessité d’adopter une vision dynamique quant à cette protection, en visant à intégrer notre patrimoine dans nos projets de développement et pas seulement à l’embaumer dans une vision de sacralisation du passé. Ceci requiert de jeter des passerelles solides entre ce legs civilisationnel et les créations de l’homme contemporain, car le patrimoine de demain est ce que nous inventons aujourd’hui. Il est donc impérieux de faire du patrimoine un espace partagé de dialogue entre les civilisations, les générations et les époques ».


Cette vision est aussi conforme aux dispositions de la Charte de Venise, qui indique dans son article 5 que le patrimoine des monuments est toujours favorisé par l’affectation de ceux-ci à une fonction utile à la société, une telle affectation est donc souhaitable mais elle ne peut alterner l’ordonnance ou le décor des édifices. C’est dans ces limites qu’il faut concevoir et que l’on peut autoriser les aménagements exigés par l’évolution des usagers et des coutumes.


Foundouk Chemmaïne – Sbitryine :

 

Situé à proximité de la mosquée Qaraouiyyine, le foundouk Chemmaïne tire son nom du souk des fabricants de cierges (cham’, chammâ’). La porte de la mosquée Qaraouiyyine dite des « anciens potiers », fondée par les Almoravides (1056-1147), fut convertie en « porte Shammâ‘în » au début de l’époque mérinide. C’est également de cette époque que date la première mention de ce foundouk, lorsque le sultan Abou Yaacoub Youssof (r.1286-1307) le restaura et le constitua en waqf au profit de la mosquée en question, selon des historiens.


Le foundouk Chemmaïne, d’une superficie utile de 535 m2, comprend 3 ateliers de finition vente, 11 aires d’exposition vente, 2 cafés, 1 restaurant et d’autres espaces communs. Le foundouk Sbitriyine, jouxtant Chemmaïne, est d’une surface utile de 540 m2. Il comprend 5 ateliers de finition vente, 18 aires d’exposition vente, une banque, un café et autres espaces communs.
L’ensemble Chemmaine – Sbitryine est dédié à un « Centre de la culture et de l’artisanat communautaire haut de gamme ».


Foundouk Barka :


Limitrophe à la banque du Maroc située rue Kettanine, le foundouk Barka, selon certains historiens, était dans le passé réservé à la traite des femmes. D’une surface utile de 283 m2, le foundouk est destiné exclusivement aux activités féminines, au travers d’un « centre de créativité artisanale féminine ». Il comprend 10 ateliers de finition vente, 2 boutiques, 1 vitrine d’exposition, une galerie des métiers, une galerie des arts plastiques, un espace associatif, un café/buvette, une garderie et d’autres espaces d’accueil.


Foundouk Staouniyine :


Destiné jadis à héberger animaux et marchandises, le fondouk Staouniyine a été fréquenté essentiellement par des commerçants tétouanais qui lui ont donné leur nom. C’est l’un des plus anciens centres commerciaux de Fès, contemporain à la medersa Attarine.
Le fondouk Staouniyine, d’une superficie utile de 437 m2, comprend 5 ateliers de finition vente, 14 aires d’exposition vente, une librairie, un espace dédié à la tapisserie, un café restaurant, un atelier de formation et des espaces communs.
Le Fondouk Staouniyine est dédié à un « Centre d’innovation de l’artisanat du tissage ».


Fatimazahra MEDAOUI

 

Paru dans CDM Chantiers du Maroc n° 137 – Mars 2016

 

 

 

Architecture bancaire : la clarté au rendez-vous !

  Les banques marocaines n’ont pas toujours été soucieuses de l’image qu’elles communiquaient aux citoyens. De l’établis...
Lire la suite
 
Video
Bannière

<< >>

sondages
Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 
Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 
Coffrage : Fenie Brossette et Condor consolident leur partenariat

  A l’occasion de la consolidation du partenariat entre Fenie Brossette et Condor, groupe italien spécialisé dans les solutions...
 
cevisama
eac
intermat
kerix
lire-kalpin
logo-onigt
logo-scopalto
logo_confort
piscine-expo
smartcityexpo
surface
 

Psychopathologie politique d’une société schizophrène. Par Mustapha Saha.

Le peuple marocain se distingue, depuis toujours, par son intelligence modé...
Lire la suite
 
Claude parent n’est plus, La fonction oblique a pris la tangente

Au lendemain de son 93e anniversaire, samedi 28 février 2016, « l’oncle ...
Lire la suite
 
Numerique et communication politique

La Révolution numérique tisse irrémédiablement une nouvelle société tr...
Lire la suite
 

Toutes les chroniques

sondages
La règlementation thermique des constructions au Maroc ( RTCM) est-elle facilement applicable ?
 
 

Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 

Plus d'interviews

Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 

Plus des dossiers

 
 
Copyright © 2016 Archimedia Groupe - site web officiel. Tous droits réservés.