Archimedia, 1er groupe des médias du bâtiment au Maroc

Paradis plage – Agadir, Osmose entre minéral et végétal
Jeudi, 28 Avril 2016 09:24

paradise-plage

 

 

 

Cet ensemble hôtelier est conçu en partant de son implantation et de son programme. Situé en bord de mer, le long d’une plage qui s’étend sur 5 km, le projet est bordé d’un côté par un oued, et de l’autre par un petit village de pêcheurs qui s’est développé clandestinement de façon totalement anarchique.


Le dénivelé important entre la route et le niveau de la mer a permis de respecter une hauteur imposée du côté de cette route de desserte, et d’obtenir un nombre de niveaux plus important vers la plage.
Le parti a donc été de dessiner un hôtel sous forme d’un petit village offrant des espaces très différents et complémentaires aux résidents.
Cet espace de 3 ha traité comme une oasis, reçoit une architecture vivante, simple et dont les volumes, allant du rez-de-chaussée aux R+2 et 3, jouent avec une lumière variable au cours de la journée.


Ce complexe est un « surf, yoga et spa resort» offrant des prestations hôtelières. Il accueille des familles et des groupes de sportifs pour un séjour « pieds dans l’eau ». Il en découle le choix d’une architecture aux espaces intérieurs épurés, utilisant des matériaux naturels tels que charpente en bois, chaume, sols en parquet…L’hébergement est constitué essentiellement de petits appartements conçus pour des familles, de maisons en rez-de-chaussée et étage comprenant deux appartements, de suites sur la réception et de petites cabanes en bord de mer. Chaque unité d’hébergement bénéficie d’une vue imprenable sur la mer et possède une terrasse privée. Les appartements sont donc pour la plupart traversants, bénéficiant ainsi également de la vue sur la montagne.
La décoration intérieure se veut chaleureuse et se décline dans des tons doux et légèrement bleutés. Les restaurants proposent des ambiances différentes suivant l’utilisation qui en est faite. Le restaurant buffet est abrité sous une magnifique charpente marine. Le restaurant marocain est logé dans une khaima traditionnelle, implantée directement sur la plage. Le club de surf est complété par un chiringuito et un vaste espace de détente à même le sol.


Tous les espaces communs sont organisés autour de la piscine commune et se prolongent par de vastes terrasses extérieures qui constituent le lounge, s’ouvrant ainsi sur la mer et l’horizon. La protection solaire de cette zone est assurée par de grandes voiles et le sol est en plancher. Ceci lui confère un petit air de bateau posé face à l’Atlantique.
Un espace spa offre des salles de soins divers ainsi qu’un hammam. Les salles de fitness et yoga sont implantées sur la plage et sont ouvertes sur des espaces privatifs de relaxation et massages. Cet espace est articulé autour d’un bassin de lotus et est accolé à une dune reconstituée, afin de le protéger des vents dominants.
Les installations sportives sont regroupées à proximité du snack bar et bar de la plage. Toutes les constructions posées sur cette plage sont réalisées en structure bois. Le projet a été étudié en parallèle avec une équipe de paysagistes, afin que chaque espace extérieur ne soit qu’une prolongation logique du construit.


Ce resort étant situé en bord de plage sur la côte atlantique, cela a nécessité un choix tout particulier d’espèces résistant aux vents marins. L’autre préoccupation a été de faire en sorte que toutes les plantations puissent se développer avec un minimum d’eau d’arrosage, d’où le choix de nombreux cactus et espèces trouvées dans les montagnes environnantes.


Architectes : Christine ROFFLAEN & Nadia WAHABI
Auteur : Christine ROFFIAEN
© BEPROD 2014

 

Paru dans A+E Architecture et environnement au Maroc #8 //2016

 

 

 

Architecture bancaire : la clarté au rendez-vous !

  Les banques marocaines n’ont pas toujours été soucieuses de l’image qu’elles communiquaient aux citoyens. De l’établis...
Lire la suite
 
Video
Bannière

<< >>

sondages
Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 
Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 
Coffrage : Fenie Brossette et Condor consolident leur partenariat

  A l’occasion de la consolidation du partenariat entre Fenie Brossette et Condor, groupe italien spécialisé dans les solutions...
 
cevisama
eac
intermat
kerix
lire-kalpin
logo-onigt
logo-scopalto
logo_confort
piscine-expo
smartcityexpo
surface
 

Psychopathologie politique d’une société schizophrène. Par Mustapha Saha.

Le peuple marocain se distingue, depuis toujours, par son intelligence modé...
Lire la suite
 
Claude parent n’est plus, La fonction oblique a pris la tangente

Au lendemain de son 93e anniversaire, samedi 28 février 2016, « l’oncle ...
Lire la suite
 
Numerique et communication politique

La Révolution numérique tisse irrémédiablement une nouvelle société tr...
Lire la suite
 

Toutes les chroniques

sondages
La règlementation thermique des constructions au Maroc ( RTCM) est-elle facilement applicable ?
 
 

Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 

Plus d'interviews

Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 

Plus des dossiers

 
 
Copyright © 2016 Archimedia Groupe - site web officiel. Tous droits réservés.