Archimedia, 1er groupe des médias du bâtiment au Maroc

Centre régional d’oncologie – Meknès, La guérison autour du patio
Vendredi, 29 Avril 2016 11:44

centre-oncologie-meknes

 

 

La Princesse Lalla Salma a inauguré à l’été 2014 un nouveau centre régional d’oncologie à Meknès. Situé dans l’enceinte de l’hôpital Moulay Ismail, ce lieu permet d’accueillir plus de deux mille patients par an. Il a pour mission la prise en charge spécialisée des cancers pour la population régionale. Sa construction et son équipement s’inscrivent dans le cadre du partenariat liant la Fondation Lalla Salma, le ministère de la Santé, la Wilaya et les conseils régionaux.


Parmi les monuments emblématiques du quartier Hamria à Meknès, on peut citer plusieurs fleurons de l’architecture Art-déco, dont l’ancien hôpital Saint Louis, devenu l’hôpital militaire Moulay Ismail. Construit sur le vaste site arboré de l’hôpital, le centre régional d’oncologie, d’une superficie totale de 5 400 m2, vient compléter et diversifier l’offre de soins oncologiques de la région, et rapprocher les services médicaux de la population tout en facilitant l’accès aux soins. Lauréat du concours lancé en 2010, l’architecte Jawad Benchemsi, dont la proposition a été fortement influencée par la spécificité historique du site, opte pour l’idée de galeries, en référence à celles entourant les bâtiments existants. Cette cohérence permet de mettre en exergue et de préserver le cachet patrimonial du lieu, tout en aménageant des cours intérieures paysagées reprenant le principe du patio et du jardin andalou.


L’accès au centre se fait par une esplanade minérale flanquée de hautes arcatures épurées, s’étendant sur deux niveaux et formant des galeries latérales, ainsi qu’en façade. Ce parvis est agrémenté de parterres fleuris et de palmiers en enfilade.


On pénètre dans le bâtiment par un large pan vitré donnant sur le hall d’accueil. Deux volées d’escaliers se développent d’un côté et de l’autre de l’entrée. Au premier plan se trouve le desk d’accueil, au second plan duquel s’érige un mur convexe percé de huit fenêtres verticales. De part et d’autre de ce mur s’élèvent les cages d’ascenseur desservant, à l’étage les chambres d’hospitalisation, et au sous-sol la radiothérapie.
L’aile droite au rez-de-chaussée comprend les salles de consultation, et l’aile gauche l’hôpital de jour. Entre ces deux bras du bâtiment se déploie une seconde place intérieure, symétrique à l’esplanade d’entrée.


À l’étage se trouvent principalement les chambres simples ou doubles pour les patients hospitalisés, ainsi que des salles de soins et d’autres réservées au personnel médical. Le sous-sol lui, est principalement dédié aux soins de radiothérapie. Il intègre les locaux techniques ainsi que deux salles de radiothérapie.
Cette structure regroupe en tout six entités, en plus de l’administration et des services généraux : une unité de consultation, une unité de traitement de radiothérapie, une unité de chimiothérapie en hôpital de jour, une unité de pharmacie, un service d’hospitalisation de chimiothérapie et un service d’hospitalisation de radiothérapie.
Mme Labida, secrétaire générale de la Fondation Lalla Salma, souligne que ce centre a été réalisé « en un temps record ». Sa réalisation devrait alléger les souffrances des malades qui, auparavant, se déplaçaient à Fès, et parfois même jusqu’à Rabat, pour être pris en charge.


Comme l’a évoqué dans l’un de ses discours la Princesse Lalla Salma : « soigner le cancer, guérir le cancer, est une école d’humilité et de détermination collective et solidaire».
Par son architecture, Jawad Benchemsi souligne ici l’essentiel, sans fioritures ni effets de style, mais simplement par une certaine humilité devant l’Histoire du lieu, et devant l’histoire de chaque patient qui vient avant tout chercher ici l’écoute, l’espoir et la guérison.


Architecte : Jawad BENCHEMSI
Auteur : Salwa BOUCHAREB
© Cabinet Jawad BENCHEMSI

 

Paru dans A+E Architecture et environnement au Maroc #8 //2016

 

 

 

Architecture bancaire : la clarté au rendez-vous !

  Les banques marocaines n’ont pas toujours été soucieuses de l’image qu’elles communiquaient aux citoyens. De l’établis...
Lire la suite
 
Video
Bannière

<< >>

sondages
Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 
Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 
Coffrage : Fenie Brossette et Condor consolident leur partenariat

  A l’occasion de la consolidation du partenariat entre Fenie Brossette et Condor, groupe italien spécialisé dans les solutions...
 
cevisama
eac
intermat
kerix
lire-kalpin
logo-onigt
logo-scopalto
logo_confort
piscine-expo
smartcityexpo
surface
 

Psychopathologie politique d’une société schizophrène. Par Mustapha Saha.

Le peuple marocain se distingue, depuis toujours, par son intelligence modé...
Lire la suite
 
Claude parent n’est plus, La fonction oblique a pris la tangente

Au lendemain de son 93e anniversaire, samedi 28 février 2016, « l’oncle ...
Lire la suite
 
Numerique et communication politique

La Révolution numérique tisse irrémédiablement une nouvelle société tr...
Lire la suite
 

Toutes les chroniques

sondages
La règlementation thermique des constructions au Maroc ( RTCM) est-elle facilement applicable ?
 
 

Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 

Plus d'interviews

Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 

Plus des dossiers

 
 
Copyright © 2016 Archimedia Groupe - site web officiel. Tous droits réservés.