Archimedia, 1er groupe des médias du bâtiment au Maroc

Rénovation de l’atomium, cure de jouvence pour le symbole de Bruxelles
Mardi, 03 Mai 2016 10:17

atomium-renovation

 

 

Symbole de l’Expo ’58 de Bruxelles, ce monument-bâtiment audacieux d’acier et d’aluminium de 102 mètres de haut, conçu par André Waterkeyn et ses collaborateurs, est entré dans la phase concrète de sa rénovation en 2004. L’équipe de CONIX RDBM Architects a remporté le concours de la rénovation du célèbre monument devenu symbole de la Belgique.


Pour sa rénovation, l’équipe de CONIX RDBM Architects s’est donnée pour objectif de respecter l’authenticité de ce monument et de lui apporter de la modernité. Ainsi, les 9 sphères qui symbolisent les 9 atomes de fer ont subi un rajeunissement. Les panneaux en aluminium qui les recouvrent ont été remplacés par des panneaux en acier inoxydable qui lui font retrouver son scintillement originel.
Le nouvel aménagement extérieur du site, la construction d’un nouveau pavillon d’accueil et la rénovation de l’Atomium ne forment qu’une seule et même idée : l’échelle de l’entrée de l’Atomium dépasse largement la simple paroi vitrée de son enveloppe. Le projet de rénovation a permis d’organiser la visite de l’Atomium comme un voyage, dont les thèmes sont l’audace, la technicité et la modernité. Une esplanade de grandes dimensions permet au visiteur de multiplier les points de vue et crée un lien entre l’axe triomphant du boulevard et le gigantesque parc Osseghem, véritable poumon de l’Expo ’58. Le mobilier urbain et la pente naturelle du site ont été exploités pour guider le visiteur et assurer le lien entre l’Atomium et le nouveau pavillon d’accueil.

La construction d’un nouveau pavillon d’accueil était devenue indispensable pour assurer la pérennité de l’Atomium. Il doit assurer l’entrée du bâtiment dans le XXIe siècle en augmentant d’une part, sa valeur patrimoniale – les fonctions qui encombraient son rez-de-chaussée sont retirées et se retrouvent dans le nouveau pavillon – et d’autre part, son potentiel économique – les nouveaux aménagements permettent de multiplier le nombre de visiteurs. Ce nouveau pavillon, qui se prolonge en un large auvent sur l’esplanade, abrite la billetterie, un espace commercial et les sanitaires. Ses façades vitrées peuvent s’ouvrir généreusement et mêler l’espace extérieur, l’espace intérieur du pavillon et celui de l’Atomium.
L’idée qui sous-tend la rénovation intérieure des sphères est très simple. Il s’agit de rendre aux espaces leur qualité première et essentielle : des espaces sphériques en acier suspendus dans les airs. L’intervention est donc minimale : la face intérieure des panneaux, en acier galvanisé brut, et la structure en acier peint restent apparents sans autre finition. Les équipements techniques font partie intégrante de la scénographie.


Comme à l’origine, seules 6 des 9 sphères sont accessibles au public. La galette d’accès, vitrée, a été totalement vidée des fonctions qui l’encombraient et permet de pénétrer dans la sphère de base dédiée à l’Expo ’58 et à la naissance de l’Atomium. Les sphères des expositions temporaires et la sphère centrale où se trouvent des installations multimédias et la prestigieuse salle de réunion “Waterkeyn” ont été réaménagées. Le nouveau vitrage de la sphère supérieure, celle du restaurant, permet de redécouvrir la vue sur Bruxelles.
Pour sa part, la scénographie a été soulignée par un projet lumière réalisé par le designer allemand Ingo Maurer. L’approche choisie par CONIX RDBM Architects place l’Atomium dans un nouveau contexte, lui redonne son charme et sa gloire d’antan, et reconnecte le public avec ce symbole unique de la Belgique.


Architectes : CONIX RDBM ARCHITECTS
Auteur : Conix RDBM Architects
© CONIX RDBM Architects & Serge BRISON

 

Paru dans A+E Architecture et environnement au Maroc #8 //2016

 

 

 

Architecture bancaire : la clarté au rendez-vous !

  Les banques marocaines n’ont pas toujours été soucieuses de l’image qu’elles communiquaient aux citoyens. De l’établis...
Lire la suite
 
Video
Bannière

<< >>

sondages
Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 
Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 
Coffrage : Fenie Brossette et Condor consolident leur partenariat

  A l’occasion de la consolidation du partenariat entre Fenie Brossette et Condor, groupe italien spécialisé dans les solutions...
 
cevisama
eac
intermat
kerix
lire-kalpin
logo-onigt
logo-scopalto
logo_confort
piscine-expo
smartcityexpo
surface
 

Psychopathologie politique d’une société schizophrène. Par Mustapha Saha.

Le peuple marocain se distingue, depuis toujours, par son intelligence modé...
Lire la suite
 
Claude parent n’est plus, La fonction oblique a pris la tangente

Au lendemain de son 93e anniversaire, samedi 28 février 2016, « l’oncle ...
Lire la suite
 
Numerique et communication politique

La Révolution numérique tisse irrémédiablement une nouvelle société tr...
Lire la suite
 

Toutes les chroniques

sondages
La règlementation thermique des constructions au Maroc ( RTCM) est-elle facilement applicable ?
 
 

Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 

Plus d'interviews

Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 

Plus des dossiers

 
 
Copyright © 2016 Archimedia Groupe - site web officiel. Tous droits réservés.