Archimedia, 1er groupe des médias du bâtiment au Maroc

Aménagement durable et écocités
Mercredi, 09 Mars 2011 17:40

Aménagement durable et écocités

Pour répondre aux nouvelles ambitions de l’aménagement, on parle désormais « d’éco-quartier ». Pascale Fouletier, architecte et urbaniste, dirige Cap-Terre, filiale du groupe Betom en France. Elle nous fait partager ici son expérience et ses idées.

 

Performances environnementales des constructions et des aménagements, mais aussi appropriation des habitants devenus co-concepteurs de leurs quartiers, intégration de programmes immobiliers complémentaires dans et pour un ensemble urbain cohérent, la notion d'éco-quartier peut donner à l’aménagement des territoires un mouvement dans lequel la qualité d’usage devient un objectif majeur. « Peut » car si en France, les initiatives sont nombreuses, les intentions louables, l’emboîtement des échelles du quartier dans la ville appelle un travail attentif et vigilant. Un aménagement réussi ne peut se réduire à une juxtaposition de quartiers, aussi « éco » soient-ils, sans redouter une ghettoïsation discutable et sans craindre une urbanisation segmentée sans constitution d’une unité urbaine, porteuse d’identité. Les intentions mêmes des « éco-quartiers » supposent ainsi une vision d'« éco-cité » où les déplacements sont pensés à l’échelle du territoire, où les différents pôles s’articulent pour tisser une armature territoriale harmonieuse. La définition d’une véritable stratégie de développement territorial s’impose à l’efficacité d’une ambition durable. Etablir un projet global, de son programme à son exploitation, anticiper les modes de gouvernance et les partenariats nécessaires à son élaboration comme à sa gestion deviennent les préalables d’une éco-cité, voire d'un « éco-territoire » ! L’ambition durable renforce le besoin d’expertises aux différents temps clefs du projet : planification urbaine, projet urbain, construction durable. Le projet d’aménagement du pôle économique de l’agglomération chartraine CAP TERRE peut témoigner de cette approche globale à travers le projet d’aménagement du pôle économique de l’agglomération chartraine : 150 ha en lisière urbaine destinés à accueillir des entreprises. Pour répondre à cet ambitieux projet prévu sur plus de 10 ans, nous devons questionner chaque étape : Définir les intentions du projet : quelle ambition économique viser ? Quelles zones d’activités concurrencer ? Quelle attractivité envisager ? Quelles activités accueillir ? Comment les convaincre de s’implanter ?

Concevoir le projet : Quel plan masse dessiner ? Comment greffer les voies nécessaires au bon fonctionnement de ce futur pôle économique au maillage existant ? Est-il réaliste de s’appuyer sur le recours au transport ferré ? Comment articuler dans le temps les différentes phases opérationnelles ? Quelles solutions environnementales adopter pour économiser la ressource en eau ? Comment concevoir un projet de qualité environnementale et réaliste économiquement ? Comment intégrer les souhaits des entreprises ? Anticiper les conditions d’animation et de gestion de la zone d’activités : quels services aux salariés proposer ? Quels services mutualiser ? Comment gérer les espaces communs ? Comment contractualiser les engagements entre propriétaire, locataire et gestionnaire ? Comment favoriser les impacts du projet en termes économique, social, environnemental, paysager, …

D’une part, ce questionnement guide l’élaboration du projet d’aménagement en étroite concertation avec l’ensemble des acteurs concernés : économiques, politiques, techniques, riverains. D’autre part, il fait émerger la notion de coût global. Le coût global repose sur l’évaluation d’un investissement non plus au regard de son seul montant mais aussi au regard de la durabilité de ses effets. L’exemple de la gestion alternative des eaux pluviales du projet de Chartres illustre ce choix. Pour économiser l’eau, le projet tend d’une part à :

• Favoriser l’infiltration des eaux pluviales dans le sol, en limitant l’imperméabilisation des surfaces aménagées, en maîtrisant l’emprise au sol des constructions, privilégiant des matériaux perméables ...

• Stocker les eaux pluviales incontournables dans des cuves ou sur des toits végétalisés en vue de les réutiliser pour l’arrosage par exemple. Ces mesures contribuent à façonner le futur « paysage » du site dont l’aménagement épouse la topographie pour accompagner le ruissellement naturel des eaux pluviales et dont la palette végétale envisagée répond aux caractéristiques climatiques du lieu. Autre illustration de la qualité environnementale du projet économique de Chartres : l’énergie. La performance énergétique repose à la fois sur :

• une maîtrise des consommations grâce notamment à l’optimisation de la conception des bâtiments : orientation du bâtiment, maîtrise des surfaces vitrées, qualité de l’étanchéité, flux naturel d’air, …

• le recours aux énergies renouvelables identifiées par une exploration rigoureuse du potentiel solaire, éolien, géothermique, …

Nous avons ainsi réalisé une étude d’opportunité énergétique qui a permis de révéler le potentiel d’un « réseau de chaleur biomasse » et l’exploitation de l’usine d’incinération. Ainsi, les besoins énergétiques évalués au regard de la programmation envisagée (natures et surfaces des futurs bâtiments) seraient partiellement couverts par ces énergies renouvelables. Cette étude sera approfondie au fil de la finalisation de la programmation.

La gestion durable d’un site s’anticipe. Gérer un quartier durable c’est se donner les moyens de garantir la pérennité des investissements tout en répondant aux objectifs définis. Cette notion fondée sur l’usage des lieux est au cœur de l’aménagement durable. La pertinence et le réalisme des objectifs restent le meilleur moyen pour les maintenir ! Le développement d’outils de suivi et d’évaluation adaptés, définis en amont du projet pour chaque acteur impliqué, garantit la pérennité de cette qualité du projet. Parce que ces multiples exigences renforcent le besoin d’expertises, les projets appellent de nouvelles compétences à associer dès la planification, la programmation et la conception des aménagements pour un usage optimisé des lieux de vie. Un projet urbain durable appelle un dialogue entre experts : architectes, urbanistes, paysagistes, environnementalistes, énergéticiens, ingénieurs, … mais aussi entreprises, juristes inventent de nouvelles formes de collaboration pour créer une qualité d’usage pour tous.

Pascale Fouletier

 

 

Architecture bancaire : la clarté au rendez-vous !

  Les banques marocaines n’ont pas toujours été soucieuses de l’image qu’elles communiquaient aux citoyens. De l’établis...
Lire la suite
 
Video
Bannière

<< >>

sondages
Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 
Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 
Coffrage : Fenie Brossette et Condor consolident leur partenariat

  A l’occasion de la consolidation du partenariat entre Fenie Brossette et Condor, groupe italien spécialisé dans les solutions...
 
cevisama
eac
intermat
kerix
lire-kalpin
logo-onigt
logo-scopalto
logo_confort
piscine-expo
smartcityexpo
surface
 

Psychopathologie politique d’une société schizophrène. Par Mustapha Saha.

Le peuple marocain se distingue, depuis toujours, par son intelligence modé...
Lire la suite
 
Claude parent n’est plus, La fonction oblique a pris la tangente

Au lendemain de son 93e anniversaire, samedi 28 février 2016, « l’oncle ...
Lire la suite
 
Numerique et communication politique

La Révolution numérique tisse irrémédiablement une nouvelle société tr...
Lire la suite
 

Toutes les chroniques

sondages
La règlementation thermique des constructions au Maroc ( RTCM) est-elle facilement applicable ?
 
 

Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 

Plus d'interviews

Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 

Plus des dossiers

 
 
Copyright © 2016 Archimedia Groupe - site web officiel. Tous droits réservés.