Archimedia, 1er groupe des médias du bâtiment au Maroc

Diagnostic de l’industrie du béton, des progrès restent à faire
Vendredi, 16 Septembre 2011 15:29

Poutres en I fabriquees par STAI PREFA

Rien n’arrête le Cetemco dont l’activité bouge à un rythme soutenu. C’est au tour de la préfa d’avoir les grâces de ce laboratoire dirigé par un professionnel, Saïd Bouanani, dont les qualités humaines et professionnelles font l’unanimité. Retour sur une semaine mouvementée.

Après les semaines de la céramique (janvier 2011) et du marbre (avril 2011),

CETEMCO vient de boucler la 5e édition des semaines préfa (l’industrie du béton) et qui est dédiée cette année à la région sud du Maroc : El Jadida, Safi, Marrakech et Agadir.

Au cours d’un log périple, une dizaine d’unités de production de différents produits en béton (blocs, entrevous, poutrelles, tuyaux…) ont été diagnostiquées.

Pour clôturer la semaine, une séance débat a été organisée le 13 mai 2011 à Marrakech. Le bilan dressé par l’expert devant les responsables techniques des entreprises du secteur de la préfa de la région révèle que la plupart des lignes de production diagnostiquées sont équipées de machines travaillant par démoulage immédiat (presses vibrantes pour les agglos, les hourdis, les pavés).

Les lignes de production avec durcissement en moules et démoulage différé ont été également analysées : elles concernaient essentiellement les poutrelles précontraintes.

Dans tous les cas, la méthode appliquée consiste à observer et analyser chaque étape de la production selon le schéma commun à toutes les productions, et à détecter et identifier les anomalies.

Les analyses sur les premières étapes de la préparation des bétons ont montré que de nombreuses usines rencontrent des difficultés à disposer ou à choisir des matières premières bien connues et performantes.

C’est le cas pour les sables, en particuliers ceux broyés qui sont souvent très irréguliers et dont les fuseaux granulaires sont rarement connus. Conséquence : le ciment (en général le CPA 55) est souvent utilisé avec des dosages élevés. La maîtrise des dosages, en particulier ceux en eau, et du cycle de malaxage n’est pas toujours bonne, ce sont pourtant des points essentiels d’une bonne production.

Des moules en bon état bien préparés (en particulier très propres) sont indispensables à toute production de qualité.

On a noté sur ce point de nombreuses négligences. Il en est de même pour l’étape essentielle du remplissage dont les organes sensibles sont souvent négligés (tiroirs et grilles d’agitation encrassés par le béton et déformés).

L’étape du durcissement révèle également des anomalies, aussi bien lorsqu’elle est réalisée avant ou après le démoulage.

En effet, la règle essentielle consistant à maintenir au mieux l’humidité et la chaleur pendant le durcissement du béton n’est pas toujours parfaitement respecté. Les cellules, étuves dans lesquelles les produits sont durcis, devraient être bien isolées thermiquement et bien fermées pour éviter que le béton ne refroidisse et ne se dessèche rapidement.

En conclusion, il n’est pas forcément utile de visiter les installations pour se rendre compte de l’état de l’outil de production. Sur les chantiers des parpaings échancrés et des hourdis cassés, c’est un spectacle quotidien.

Des malfaçons qui coûtent cher, car c’est par les trous que va se déverser le béton de la dalle ou l’enduit du mur. Certes, certains problèmes liés à la qualité de l’approvisionnement immédiat (les agrégats sont des produits pondéreux !) ne peuvent pas connaître de solutions rapides, mais les industriels peuvent tout de même jouer sur la sensibilisation et la formation du personnel pour améliorer la qualité de leur production. Car la non-qualité coûte cher !

Ahmed El Chejiri

 

Architecture bancaire : la clarté au rendez-vous !

  Les banques marocaines n’ont pas toujours été soucieuses de l’image qu’elles communiquaient aux citoyens. De l’établis...
Lire la suite
 
Video
Bannière

<< >>

sondages
Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 
Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 
Coffrage : Fenie Brossette et Condor consolident leur partenariat

  A l’occasion de la consolidation du partenariat entre Fenie Brossette et Condor, groupe italien spécialisé dans les solutions...
 
cevisama
eac
intermat
kerix
lire-kalpin
logo-onigt
logo-scopalto
logo_confort
piscine-expo
smartcityexpo
surface
 

Psychopathologie politique d’une société schizophrène. Par Mustapha Saha.

Le peuple marocain se distingue, depuis toujours, par son intelligence modé...
Lire la suite
 
Claude parent n’est plus, La fonction oblique a pris la tangente

Au lendemain de son 93e anniversaire, samedi 28 février 2016, « l’oncle ...
Lire la suite
 
Numerique et communication politique

La Révolution numérique tisse irrémédiablement une nouvelle société tr...
Lire la suite
 

Toutes les chroniques

sondages
La règlementation thermique des constructions au Maroc ( RTCM) est-elle facilement applicable ?
 
 

Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 

Plus d'interviews

Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 

Plus des dossiers

 
 
Copyright © 2016 Archimedia Groupe - site web officiel. Tous droits réservés.