Archimedia, 1er groupe des médias du bâtiment au Maroc

BPMI ose les grandes portées
Vendredi, 26 Avril 2013 09:54

BPMI_grandes_portées

 

L’histoire de BPMI démarre en 2005 à Kénitra, la capitale du Gharb. La ville connait alors un flux de population rurale important. L’immobilier y est en croissance forte et la ville change rapidement de visage. Port Lyautey, l’ancien nom de Kenitra, est une ville nouvelle créée par le Protectorat à l’embouchure du Sebou, seul port fluvial du Maroc, pour exporter le produit des grandes fermes coloniales du Gharb. Elle possède de nombreuses villas, autrefois occupées par les colons français, qui se transforment en immeubles à une vitesse fulgurante.

 

 

En 2005, la famille Rezzokia décide de surfer sur cette vague de croissance, en investissant dans une petite unité de planchers préfabriqués. Elle achète les poutrelles nues, les enrobe de béton puis les livre avec les hourdis fabriqués sur place. La famille Rezzokia se fait la main sur ce produit pondéreux et technique : les livraisons doivent respecter scrupuleusement les plans de pose réalisés par le bureau d’études interne et validés par les bureaux de contrôle.

Avec une production de 700 à 800 m² par jour, la famille Rezzokia se forge vite une bonne réputation dans la région de Kénitra, grâce à la qualité des produits et au service de livraison. Le père et fondateur de BPMI, Noureddine Rezzokia, est aussi exploitant de carrière de sable et transporteur. Avec cette connaissance du secteur, la société peut éviter beaucoup d’écueils.

 

 

« Dès le départ, Marouane Rezzokia place la barre très haut »

 

Le virage du béton précontraint

Forte de cette 1ere expérience réussie, la famille Rezzokia décide de monter en puissance et d’investir dans une unité de production à caractère industriel. Les planchers en béton armé, avec enrobage de poutrelle, sont vite abandonnés car ils nécessitent beaucoup de personnel par la nature manuelle et fastidieuse de l’opération d’enrobage. De plus, les marges sont réduites : une bonne partie de celles-ci passent chez le tréfileur.

En 2008, Noureddine Rezzokia lance sa nouvelle usine et opte pour le béton précontraint qui permet une production industrielle plus mécanisée. Le projet est confié à Marouane Rezzokia, le fils fraichement rentré de France avec un diplôme de d’ingénieur en BTP en main. Il connait bien le milieu de la « préfa » pour l’avoir pratiqué avec son père dès le plus jeune âge.

 

Dès le départ, Marouane Rezzokia place la barre très haut :

la fabrication ne concernera pas uniquement les planchers, mais des produits plus complexes et performants, comme les poutres précontraintes et les dalles alvéolées, des éléments de construction très techniques qui demandent un bureau d’études compétent et expérimenté. Le jeune fils aime bien relever les défis : il recrute et forme des cadres scrupuleusement choisis que ce soit au niveau commercial ou technique. « Le 1er semestre de l’année 2012, explique-t-il avec fierté, a été consacré essentiellement à recruter les cadres qualifiés qui seraient le moteur de l’entreprise. » D’emblée, l’homme est convaincu que les ressources humaines seront la clef de sa réussite.

 

Des résultats probants dès la première année d’exploitation

Les résultats ne se feront pas attendre. Dès 2011, première année d’exploitation, alors que l’usine est en plein démarrage, BPMI réalise un chiffres d’affaire de près de 30 millions de Dhs. Ces premiers résultats sont obtenus essentiellement sur l’axe Casa-Rabat, sur des projets emblématiques, comme le siège du Parti de l’Istiqlal à Hay Ryad, l’immeuble GSM Al Maghrib à Lissasfa (dalles alvéolées de 12 m), le showroom ALD Automotives (dalles alvéolés de 12 m)... Remarquée par la qualité de ses produits et services, BPMI est contactée par BYMARO pour la livraison de dalles alvéolées et de poutres précontraintes rectangulaires de 17,80 m de long pour la construction du data center du Crédit du Maroc. L’avantage des structures préfabriquées, est de pouvoir livrer des chantiers lointains en un temps record. Ce que fera notamment BPMI pour l’hôtel Rif, à Nador, pour le compte de la CGI.

 

A la recherche de partenaires stratégiques

Avec les différents chantiers qu’ils arrivent à décrocher, les dirigeants, confiants dans leur entreprise, décident d’ouvrir leur capital à des investisseurs qui peuvent leur assurer une croissance soutenue. C’est ainsi que le fonds d’investissement CapMezzanine, géré par CDG Capital Private Equity, réalise en août 2012 une prise de participation de près de 39 % dans le capital de BPMI. Ce partenariat stratégique permet de renforcer de 50% la capacité de production de BPMI, ainsi que sa position sur le marché du BTP. Forte de son adossement à la CDG Capital Private Equity, et parallèlement à la montée en charge de ses fabrications et livraisons sur chantiers, BPMI met en place un programme qualité de production sans précédent au Maroc. Dépassant les sociétés installées depuis bien plus longtemps dans le secteur, elle se lance à la conquête de labels de qualité européens. Ces efforts soutenus seront récompensés début 2013 par une double certification: la CE (pour la poutrelle et la poutre précontrainte), et la NF (pour la poutrelle précontrainte et la dalle alvéolée).

 

Les grandes portées offrent la liberté aux maîtres d’oeuvres

Avec son tour de table institutionnel, sa nouvelle gouvernance qui la sort du giron familial pour la mettre au diapason des best practices en matière de gestion, et sa qualité désormais certifiée aux normes européennes, BPMI prend une position de leader dans son segment d’activité: les structures préfabriquées précontraintes. Son slogan, « Osez les grandes portées », n’est pas vain.

Les structures préfabriquées en usine, notamment les dalles alvéolées et les poutres précontraintes, permettent de franchir de grandes portées d’un seul tenant, tout en réduisant les retombées et le poids de la structure, dans le respect des normes parasismiques en vigueur. Cela permet aux architectes de concevoir des espaces libres sans être gênés par des poteaux qui obstruent la vision et représentent des contraintes dans l’agencement des espaces. Ces dispositifs de construction sont tout à fait indiqués pour les grands plateaux de bureaux, aménagés en open-space, les centres commerciaux et les projets industriels et logistiques. Ce dernier secteur connaît une croissance à deux chiffres qui ne baissera pas de si tôt tant les besoins du Maroc sont importants et le retard à combler immense. Enfin la position centrale de l’usine de production BPMI, à Skhirat, permet de desservir l’axe Casa-Rabat, mais également les bassins industriels de la région de Tanger-Tétouan et de l’Oriental. Pour les années à venir, BPMI a pour ambition d’assoir sa position d’acteur de référence dans son secteur. Elle se base sur une équipe dynamique, soucieuse de la qualité, de la recherche et développement, pour fournir au marché une gamme complète de produits innovants. Désormais tout le Maroc est à sa portée.

Ahmed EL CHEJIRI

 

 

 

 

Architecture bancaire : la clarté au rendez-vous !

  Les banques marocaines n’ont pas toujours été soucieuses de l’image qu’elles communiquaient aux citoyens. De l’établis...
Lire la suite
 
Video
Bannière

<< >>

sondages
Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 
Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 
Coffrage : Fenie Brossette et Condor consolident leur partenariat

  A l’occasion de la consolidation du partenariat entre Fenie Brossette et Condor, groupe italien spécialisé dans les solutions...
 
cevisama
eac
intermat
kerix
lire-kalpin
logo-onigt
logo-scopalto
logo_confort
piscine-expo
smartcityexpo
surface
 

Psychopathologie politique d’une société schizophrène. Par Mustapha Saha.

Le peuple marocain se distingue, depuis toujours, par son intelligence modé...
Lire la suite
 
Claude parent n’est plus, La fonction oblique a pris la tangente

Au lendemain de son 93e anniversaire, samedi 28 février 2016, « l’oncle ...
Lire la suite
 
Numerique et communication politique

La Révolution numérique tisse irrémédiablement une nouvelle société tr...
Lire la suite
 

Toutes les chroniques

sondages
La règlementation thermique des constructions au Maroc ( RTCM) est-elle facilement applicable ?
 
 

Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 

Plus d'interviews

Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 

Plus des dossiers

 
 
Copyright © 2016 Archimedia Groupe - site web officiel. Tous droits réservés.