Archimedia, 1er groupe des médias du bâtiment au Maroc

La tradition revisitée PDF Imprimer Envoyer
Vendredi, 04 Mars 2011 16:31

La tradition revisitée

La construction d’un ensemble de résidences de villégiature pour le personnel de Bank Al Maghrib à Essaouira, a fait l’objet d’un concours national en 2006. Le groupement Omar Kobbité et le groupe 3A Architectes ont été désignés lauréats devant les architectes primés Abdelkader Chekkouri et Elie Mouyal. Inspiré ouvertement de l’architecture traditionnelle de la médina, le projet revêt totalement une allure de modernité assumée aux lignes épurées.

Et si la tradition souiri à la géométrie sobre et épurée équivalait aux préceptes de la modernité reconduite par les architectes engagés ? « Sans doute que la modernité proposée dans notre concept emprunte des matériaux comme la pierre, l’enduit blanc, ainsi que les menuiseries bleues ; quant à la sobriété des formes, c’est à la géométrie de la ville traditionnelle, pure et sans fioritures, qu’on la doit », répondra spontanément Amine Skander architecte du groupe 3A. En effet, cette résidence de vacances aux allures de riad de charme propose des espaces conviviaux d’une maison d’hôtes sans céder à la tendance « surexpressive ».

Du coup, la réponse aux exigences du client et de la ville devient aisée. La banque voulait un programme avec de grands appartements sans figer le nombre et quelques locaux communs laissés à l’appréciation des architectes. La ville désirait reconduire l’architecture typique de la ville. La réponse était simple et sans concessions. La recherche dans la sobriété et le minimalisme étant dans les concepts habituels des deux agences, le projet fut rapidement étudié. Cependant lors de l’exécution, des problèmes d’ordre technique dus à la proximité de la mer et au niveau de l’eau ont retardé la livraison de quelques mois. On peut dire néanmoins que c’était un chantier sans difficulté.

Situé en front de mer, à proximité de l’Hôtel des Îles, l’ensemble résidentiel s’articule pourtant autour d’un patio. Cette introversion n’est qu’apparente, car en réalité, le projet s’ouvre largement sur la mer par des façades telles des voiles tournées vers l’océan. Cette disposition spatiale semble naturelle, comme on tournerait la tête pour regarder le spectacle fascinant des vagues déferlantes sur l’horizon infini. Ce sentiment est renforcé par les balcons qui protègent tout en cadrant visuellement le paysage. Des sortes d’ouïes qui offrent un large vu aux résidents sur le site naturel. Sans formalisme, les architectes sont parvenus à offrir aux usagers de vraies émotions, liées au site.

À évoquer l’architecture de bord de mer contemporaine, on peut dire que le projet s’intègre parfaitement au site grâce à son absence de langage.

Épuré et sans l’ambition ostentatoire de marquer une signature, il est simplement inspiré de l’architecture traditionnelle. Cette typologie du patio et de l’introversion recèle encore bien des secrets, bien des interprétations contemporaines à jouer. Comme un beau morceau de musique classique pourrait inspirer des interprètes de jazz, de blues ou de rap.

Dès l’entrée, les volumes sont ouverts sur le patio, la fontaine et le jardin. L’espace est ainsi dilaté donnant une vue en profondeur et une sensation d’ampleur quelle que soit la surface du terrain. De plus, ce parti architectural emprunté à la tradition, permet une distribution efficace et intimiste des appartements. Finalement, les 17 appartements bénéficient d'orientations ouvertes sur la mer, du patio et du jardin. Ils se différentient dans leur distribution selon le positionnement dans le bâtiment et sont tous accessibles depuis une coursive intérieure.

Outre l’intérêt de se protéger des fameux Alizés, vent redouté dans la région, car porteur de sable, ce dispositif architectural est un modèle à plus d’un titre. On y retrouve le charme indéniable des riads de la médina et on y privilégie le rapport humain et la chaleur des rencontres. Bientôt, les habitants vont pouvoir jouir du plaisir d’échanger quelques propos entre voisins grâce à la coursive sans quitter le patio.

Les constructions contemporaines à Essaouira devraient toutes en prendre de la graine !

Valérie Moeyensoon

 

 

Architecture bancaire : la clarté au rendez-vous !

  Les banques marocaines n’ont pas toujours été soucieuses de l’image qu’elles communiquaient aux citoyens. De l’établis...
Lire la suite
 
Video
Bannière

<< >>

sondages
Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 
Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 
Coffrage : Fenie Brossette et Condor consolident leur partenariat

  A l’occasion de la consolidation du partenariat entre Fenie Brossette et Condor, groupe italien spécialisé dans les solutions...
 
cevisama
eac
intermat
kerix
lire-kalpin
logo-onigt
logo-scopalto
logo_confort
piscine-expo
smartcityexpo
surface
 

Psychopathologie politique d’une société schizophrène. Par Mustapha Saha.

Le peuple marocain se distingue, depuis toujours, par son intelligence modé...
Lire la suite
 
Claude parent n’est plus, La fonction oblique a pris la tangente

Au lendemain de son 93e anniversaire, samedi 28 février 2016, « l’oncle ...
Lire la suite
 
Numerique et communication politique

La Révolution numérique tisse irrémédiablement une nouvelle société tr...
Lire la suite
 

Toutes les chroniques

sondages
La règlementation thermique des constructions au Maroc ( RTCM) est-elle facilement applicable ?
 
 

Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 

Plus d'interviews

Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 

Plus des dossiers

 
 
Copyright © 2016 Archimedia Groupe - site web officiel. Tous droits réservés.