Archimedia, 1er groupe des médias du bâtiment au Maroc

L’architecture de terre en congrès à Marrakech
Lundi, 02 Novembre 2015 14:52

psa-peugeot

 

 

Marrakech qui a longtemps été à la pointe de la recherche en matière d’architecture de terre renoue avec sa tradition. La faculté des sciences Semlalia a accueilli du 06 au 09 octobre 2015 un congrès international sur le thème « Tradition et nouvelles perspectives d’habiter en Afrique du Nord ».


Le monde redécouvre les vertus de l’architecture vernaculaire.


Depuis près de dix mille ans, l’être humain fait usage des matériaux disponibles pour construire des abris protecteurs. Ces matériaux naturels ont été utilisés avec une constante amélioration des techniques et par conséquent des architectures.
Suite à la rupture de cette longue évolution causée par la systématisation de l’usage des matériaux industrialisés, les systèmes constructifs vernaculaires ont subi le désintéressement des acteurs de la construction. C’est seulement grâce à l’existence de ces patrimoines qu’un regain d’intérêt est constaté depuis quelques années pour ces techniques et matériaux dit «anciens». En effet, vu leurs qualités écologiques, socio-économiques, sanitaires, culturelles, ainsi que les aspects de confort qui leurs sont propres, ils sont redevenus un choix rationnel dans l’acte de bâtir. Parmi ces matériaux et techniques, la construction en terre est emblématique par sa richesse, technique phare en Afrique du Nord. En effet, le pisé (tabout, louh, tabia, etc) est reconnu comme l’un des systèmes constructifs les plus anciens et les plus répandus au monde. A cette technique traditionnelle s’ajoute l’adobe et plus récemment la brique de terre comprimée.


Aujourd’hui, 30 % de la population mondiale vit dans un habitat en terre. Cet héritage à forte valeur symbolique est porteur de solutions écologiques et durables à la crise du logement.
Aussi, les rencontres à Marrakech ont eu pour objectif de créer une dynamique entre les différents intervenants, afin d’étudier le matériau terre avec l’objectivité des moyens scientifiques disponibles et avec une solide évaluation de ses potentialités dans l’avenir.


De larges thématiques qui regroupent les différentes préoccupations


Cette manifestation multidisciplinaire a réuni des experts et des chercheurs de différentes spécialités, des professionnels, des artisans, des architectes, des maîtres d’ouvrages etc. Ils ont exposé divers problèmes aussi bien fondamentaux que techniques. C’était l’occasion pour participants d’assister à des ateliers pratiques mettant en évidence différentes thématiques de la construction en pisé. Sept axes de recherche seront débattus :


1. Caractérisation des matériaux et de leurs formes de détérioration pour la conservation des bâtiments en terre,
2. Restauration et conservation des architectures en terre,
3. La terre dans l’architecture contemporaine,
4. Problématiques techniques de la construction en terre,
5. Nouvelles réglementations de la construction en terre,
6. Nouvelles architectures en terre,
7. Terre et développement soutenable.
Après avoir été, sous la pulsion de quelques architectes visionnaires, un centre de recherche et d’expérimentation exemplaire, mais faute de budgets alloués et d’intérêt, Marrakech a cessé de jouer son rôle. Ceci a été très dommageable car actuellement, à l’aune d’une meilleure prise de conscience du développement durable, le Maroc a pris un certain retard dans la pratique et l’expérimentation, si ce n’est le travail très concret sur le terrain de l’ingénieur Oussama Moukmir, véritable défenseur de cette tradition, et l’engagement indéfectible de l’architecte français Denis Coquard à travers son centre de formation Le Centre de la Terre.


Fouad Temsamani

 

Un comité d’organisation composé d’experts internationaux.

 

Le Congrès international sur l’architecture de terre en Afrique du Nord est organisé, sous l’égide de l’Unesco, par l’université Cadi Ayyad et la faculté des sciences Semlalia
Marrakech Maroc, en collaboration avec :
L’Institut pour la Conservation et la Promotion du Patrimoine Culturel (CNR ICVBC), Florence - Italie
Le Département d’Architecture et Design (DAD), Polytechnique de Turin - Italie
Le Département d’Architecture (DIDA), université de Florence - Italie
Le Département d’Architecture, faculté des sciences exactes, Biskra - Algérie
La Faculté d’Architecture et d’Art, Lisbonne – Portugal.


Composition du comité d’organisation :


Mounsif IBNOUSSINA (Coordonnateur) l José Alberto ALEGRIA (Portugal) l Khalid BOUMMANE (Maroc) l Hafid BOUYAJ (Maroc) l Susanna CACCIA GHERARDINI (Italie) l Asmaa El AMRANI (Maroc) l Abdallah FARHI (Algérie) l Fabio FRATINI (Italie) l Naoual GAMRANI (Maroc) l Azzouz KCHIKACH (Maroc) l Manuela MATTONE (Italie) l Saverio MECCA (Italie) l Anna Maria MECCHI (Italie) l Mohamed MESNAOUI (Maroc) l Oussama MOUKMIR (Maroc) l Mohamed NOCAIRI (Maroc) l Silvia RESCIC (Italie) l Abdelghani TAYYIBI (Maroc) l Omar WITAM (Maroc) l Filipe DUARTE GONZALEZ (Portugal) l Nasrreddine YOUBI (Maroc)
Pour plus d’informations : congresmaroc2015.wix.com/ciatmaroc2015

 

Paru dans CDM Chantiers du Maroc n° 131 – Septembre 2015

 

 

 

 

 

 

Architecture bancaire : la clarté au rendez-vous !

  Les banques marocaines n’ont pas toujours été soucieuses de l’image qu’elles communiquaient aux citoyens. De l’établis...
Lire la suite
 
Video
Bannière

<< >>

sondages
Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 
Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 
Coffrage : Fenie Brossette et Condor consolident leur partenariat

  A l’occasion de la consolidation du partenariat entre Fenie Brossette et Condor, groupe italien spécialisé dans les solutions...
 
cevisama
eac
intermat
kerix
lire-kalpin
logo-onigt
logo-scopalto
logo_confort
piscine-expo
smartcityexpo
surface
 

Psychopathologie politique d’une société schizophrène. Par Mustapha Saha.

Le peuple marocain se distingue, depuis toujours, par son intelligence modé...
Lire la suite
 
Claude parent n’est plus, La fonction oblique a pris la tangente

Au lendemain de son 93e anniversaire, samedi 28 février 2016, « l’oncle ...
Lire la suite
 
Numerique et communication politique

La Révolution numérique tisse irrémédiablement une nouvelle société tr...
Lire la suite
 

Toutes les chroniques

sondages
La règlementation thermique des constructions au Maroc ( RTCM) est-elle facilement applicable ?
 
 

Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 

Plus d'interviews

Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 

Plus des dossiers

 
 
Copyright © 2016 Archimedia Groupe - site web officiel. Tous droits réservés.