Archimedia, 1er groupe des médias du bâtiment au Maroc

Méthode de résolution des problèmes : au service de la qualité
Lundi, 14 Mai 2012 15:20

Eagle

Nous publions ici la 2e partie de notre analyse sur le travail des groupes de résolution des problèmes au sein de l’entreprise marocaine (voir CDM 93). Ces groupes disposent d’une batterie d’outils pour relever leurs défis quotidiens. La « Méthode de Résolution des Problèmes MRP » en fait partie. Elle constitue souvent la démarche la plus cohérente dans le but de mener à terme avec efficience les actions d’amélioration.

La « Méthode de résolution des problèmes MRP » est une méthode générale. Elle peut s’appliquer à plusieurs types de problèmes. C’est une démarche de progrès qui favorise le changement et l’amélioration. C’est également un langage commun en termes d’outils d’analyse et de représentation. A relever toutefois que la MRP ne constitue pas l’approche de travail unique et exclusive. Elle est loin d’être un dogme. Le but n’est pas d’appliquer la méthode et ses outils « pour le fun », mais plutôt de résoudre des problèmes.

La méthode MRP permet la transformation des dysfonctionnements en source de progrès.

Elle repose sur une suite logique d’étapes :

1. Choisir le sujet ou le problème à traiter.

2. Identifier, pondérer, classer les causes.

3. Rechercher, choisir, mettre en oeuvre les solutions.

4. Suivre et contrôler les résultats. Pour chacune des étapes de la « Méthode de résolution des problèmes MRP », on associe un certain nombre d’outils qualité. Les outils qualité sont un moyen ou un instrument conçu pour réaliser de façon efficace une tâche précise, selon un mode opératoire bien défini. Relativement autonomes, ils permettent de cibler et d’appuyer les activités d’amélioration et de changement. Les outils de la qualité sont très nombreux et il est impossible de les présenter tous ici. Voici cependant les outils qui composent la trousse de premier secours.

A chaque étape de la Méthode de Résolution des Problèmes (MRP), ses outils.

POSER LE SUJET OU LE PROBLÈME À TRAITER

Pour poser correctement un problème, la meilleure technique est de l’identifier et ensuite le chiffrer. Pour l’identifier clairement, il est impératif de recueillir le maximum d’idées autour du problème, en utilisant un outil très efficace qui est le Brainstorming. Ensuite, pour pouvoir cerner et chiffrer le problème, il faut définir un indicateur. Pour définir un indicateur pertinent, il faut rechercher et collecter données et faits. L’outil 3Q2COP est souvent un bon moyen de collecte des informations.

IDENTIFIER, PONDERER, CLASSER LES CAUSES

1-La recherche des causes A ce niveau, un groupe est toujours beaucoup plus efficace qu’une personne seule. Encore faut-il se mettre en condition de créativité. Le meilleur outil à ce stade de recherche des causes est le brainstorming.

2- Le classement des causes Maintenant que vous avez trouvé toutes les causes possibles de votre problème, vous pouvez passer à la phase de classement. Les causes peuvent être classées selon leur objet, par le 3Q2COP, ou selon leur position dans la chaîne causale, par le diagramme Causes / Effets d’Ishikawa. 3- La sélection des causes Les causes identifiées et classées, vous devrez les hiérarchiser à l’aide, par exemple, d’un vote pondéré (simple ou multicritère) ou d’un diagramme de Pareto.

RECHERCHER, CHOISIR, METTRE EN OEUVRE LES SOLUTIONS

1-La recherche des solutions Le brainstorming est l’une des techniques les plus adaptées à la recherche de solutions en groupe. Elle permet en effet au groupe d’être le plus exhaustif possible dans sa recherche et donc de trouver les solutions les plus performantes pour résoudre le problème

2- La sélection des solutions Face à 2 ou 3 causes déterminées, il y a souvent des dizaines de solutions possibles. La difficulté consiste à sélectionner celles qui ont le maximum d’effets positifs, le minimum d’effets négatifs et qui emportent l’adhésion de tous.

SUIVRE ET CONTROLER LES RESULTATS

A partir du moment où une solution est retenue, il est primordial d’assurer le suivi de sa mise en place et de contrôler son efficacité pour lever le problème initial. Mettre en oeuvre la solution et contrôler les résultats passent par la réponse aux questions qui suivent :

• Quelles sont les modalités d’action ? (rôles - qui fait quoi et quand, moyens matériels, délais et planning, indicateurs de suivi)

• Où en sommes-nous ? (suivre la réalisation et déclencher l’alerte en cas de dérive)

• Mesurer et contrôler les résultats (que va-ton mesurer, comment, où et à quel rythme)

• Quel est l’impact de la solution sur le problème ?


Morad SBITI

Consultant Manager

 

 

Architecture bancaire : la clarté au rendez-vous !

  Les banques marocaines n’ont pas toujours été soucieuses de l’image qu’elles communiquaient aux citoyens. De l’établis...
Lire la suite
 
Video
Bannière

<< >>

sondages
Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 
Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 
Coffrage : Fenie Brossette et Condor consolident leur partenariat

  A l’occasion de la consolidation du partenariat entre Fenie Brossette et Condor, groupe italien spécialisé dans les solutions...
 
cevisama
eac
intermat
kerix
lire-kalpin
logo-onigt
logo-scopalto
logo_confort
piscine-expo
smartcityexpo
surface
 

Psychopathologie politique d’une société schizophrène. Par Mustapha Saha.

Le peuple marocain se distingue, depuis toujours, par son intelligence modé...
Lire la suite
 
Claude parent n’est plus, La fonction oblique a pris la tangente

Au lendemain de son 93e anniversaire, samedi 28 février 2016, « l’oncle ...
Lire la suite
 
Numerique et communication politique

La Révolution numérique tisse irrémédiablement une nouvelle société tr...
Lire la suite
 

Toutes les chroniques

sondages
La règlementation thermique des constructions au Maroc ( RTCM) est-elle facilement applicable ?
 
 

Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 

Plus d'interviews

Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 

Plus des dossiers

 
 
Copyright © 2016 Archimedia Groupe - site web officiel. Tous droits réservés.