Archimedia, 1er groupe des médias du bâtiment au Maroc

Le renouvellement urbain au secours des quartiers défavorisés
Vendredi, 04 Mars 2011 17:24

Le renouvellement urbain au secours des quartiers défavorisés

Le renouvellement urbain désigne l'ensemble des interventions mises en oeuvre dans les quartiers en crise, en vu d'améliorer leur fonctionnement et de favoriser leur insertion dans la ville. Ces interventions vont de la restructuration des unités de logement, aux dessertes de transport, en passant par l'implantation d'entreprises.

Tout ceci étant dans l’objectif de transformer fondamentalement et durablement la physionomie des quartiers en difficulté. Dyar Al madina, filiale de la CDG en fait son cheval de bataille en organisant le premier événement portant sur ce sujet de la plus haute importance.

Il s'agit en effet d'améliorer les conditions de vie des habitants sans les déplacer. C’est ainsi que le renouvellement urbain permet au projet urbain d'être au service du social. Des usagers mêmes de la cité qui évoluent en même temps et grâce à leur cadre urbain. Pour ce faire, la démarche concertée avec la population est essentielle avec un rôle bien réparti entre les divers intervenants de la cité.

Les intervenants de cette journée se sont répartis en trois panels réunissant des experts du monde entier. Le premier a porté sur la stratégie urbaine du renouvellement urbain, le deuxième sur les expériences et leurs évaluations et le troisième sur des études de cas.

Dans le cadre du premier panel, les exemples de la France, de la Hollande, du Maroc de la Belgique et de l’Espagne ont été cités. C’est ainsi qu’on a eu le plaisir d’écouter Gérard Hamel, président de l’ANRU (Agence Nationale de Rénovation Urbaine de France) et Maire de Dreux qui a exposé l’action volontariste qu’il mène pour l’attractivité de sa ville et les solutions pour que la démocratie participative prenne toute sa pleine mesure.

Quant à Evert Venhagen, spécialiste des réhabilitations de friches en espace culturel, notamment celle de la fabrique de gaz à Amsterdam, il a préféré insister sur la ville créative qui serait le levier majeur pour le développement et la régénération urbaine. Puis ce fût au tour de Abdelhaï Bousfiha qui s’est attaché à démontrer que parmi les variétés de tissus urbains, seuls les quartiers défavorisés des grandes villes n’ont pas de stratégie au niveau du ministère de l’habitat du Maroc. José Vandevoorde a davantage parlé de méthodologie et de rénovation urbaine. Le brillant exemple de Barcelone a été étayé par Jaume Barnada, directeur d’urbanisme et du logement de l’institut municipal d’urbanisme de la mairie de

Barcelone.

L’après-midi a été animée par des intervenants français et marocains qui ont partagé leur expérience avec l’assistance. On a eu tour à tour M. Yves Gorrichon fondateur du Cerpeau, qui a distingué deux composantes au renouvellement urbain : le développement durable et la dimension sociale ; Abdelkader Kaioua Inspecteur régional de l’urbanisme, l’habitat et l’aménagement de l’espace qui cite l’exemple des friches industrielles comme opportunités foncières à Casablanca ; Murielle Chetaille qui expliquera le rôle de Adoma dans la cohésion sociale des quartiers défavorisés en cours de rénovation ; Alain Dumouchel et Jean-

Paul Clément qui parleront du patrimoine d’OSICA et de la rénovation urbaine ainsi que du mode d’intervention adopté par l’ANRU (Agence nationale de Rénovation Urbaine).

Quant au troisième panel, et malgré l’heure tardive, les intervenants ont pu capter l’attention par des projets exceptionnels notamment celui de la vallée du Bou regreg.

Lemghrari Essakl a décrit l’organisation de l’agence ainsi que les différentes phases dont il a eu à s’occuper. M. Bastos a expliqué l’organisation du projet Al Kora qui au-delà de résorber un ancien bidonville crée une situation nouvelle pour Rabat.

Sabrina Persechino a parlé de la rénovation grâce à une friche industrielle transformée en espace d’accueil pour la famille près de Rome. Puis ce fut le tour de Driss Zegrane l’Agence urbaine de Tetouan qui indiquera la manière dont M’diq a été transformé dans son fond et sa forme.

S.Z

 

 

Architecture bancaire : la clarté au rendez-vous !

  Les banques marocaines n’ont pas toujours été soucieuses de l’image qu’elles communiquaient aux citoyens. De l’établis...
Lire la suite
 
Video
Bannière

<< >>

sondages
Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 
Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 
Coffrage : Fenie Brossette et Condor consolident leur partenariat

  A l’occasion de la consolidation du partenariat entre Fenie Brossette et Condor, groupe italien spécialisé dans les solutions...
 
cevisama
eac
intermat
kerix
lire-kalpin
logo-onigt
logo-scopalto
logo_confort
piscine-expo
smartcityexpo
surface
 

Psychopathologie politique d’une société schizophrène. Par Mustapha Saha.

Le peuple marocain se distingue, depuis toujours, par son intelligence modé...
Lire la suite
 
Claude parent n’est plus, La fonction oblique a pris la tangente

Au lendemain de son 93e anniversaire, samedi 28 février 2016, « l’oncle ...
Lire la suite
 
Numerique et communication politique

La Révolution numérique tisse irrémédiablement une nouvelle société tr...
Lire la suite
 

Toutes les chroniques

sondages
La règlementation thermique des constructions au Maroc ( RTCM) est-elle facilement applicable ?
 
 

Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 

Plus d'interviews

Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 

Plus des dossiers

 
 
Copyright © 2016 Archimedia Groupe - site web officiel. Tous droits réservés.